Christian Papazoglakis, Robert Paquet, Youssef Daoudi 24 Heures du Mans : 1968-1969 : Rien ne sert de courir...

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

24 Heures du Mans : 1968-1969 : Rien ne sert de courir...

24 Heures du Mans : 1968-1969 : Rien ne sert de courir...

Rien ne sert de courir...

1969.
Sur la ligne de départ des 24 Heures du Mans, tous les pilotes s’apprêtent à s’élancer au pas de course pour sauter dans leurs bolides. Tous, sauf un : Jacky Ickx. Pour protester contre le danger du départ « en épi » et en mémoire de l’accident de son ami Willy Mairesse survenu lors de l’édition pluvieuse de 1968, Ickx décide de marcher pour rejoindre sa GT40.
Partant bon dernier, sur le modèle vieillissant de Ford, il remonte petit à petit les redoutables Porsche, pourtant largement favorites, aboutissant à un final des plus mémorables !
Malgré ses vingt-quatre ans, le jeune prodige belge laisse entrevoir, en plus de ses qualités de vitesse pure, un sens tactique redoutable...

Ce nouvel album des 24 Heures du Mans relate deux de ses éditions les plus célèbres et fait aussi la part belles aux « ancêtres », puisqu’il s’agit des deux fois où Ford s’imposera avec sa mythique GT40 face aux modèles récents.

Dessinateur :
Christian Papazoglakis, Robert Paquet
Scénario :
Youssef Daoudi
Coloriste :
Christian Papazoglakis
Éditeur :
Glénat
Collection :
Plein Gaz
Date de parution :
08 Juin 2016
ISBN-13 :
978-2344001073
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...