Karine Bernadou Azolla

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Azolla

Azolla

Seule dans sa demeure, bien trop grande, bien trop vide, Azolla vit des heures sombres; l’être aimé est parti et l’attente est longue, trop longue…
Oubliée, Azolla, abandonnée, ou pire? Que peut-elle faire quand l’espoir lentement s’amenuise et que des rêves bien sinistres envahissent ses nuits… Se diviser, se multiplier, ou, comme une irrépressible faim devenue femme, se transformer en mangeuse d’hommes?

Karine Bernadou nous plonge ici dans un univers ouvertement fantastique, un univers où réalité et rêve se percutent et se mélangent sans cesse, un monde dont les tenants et les aboutissants se prêtent bien plus aux interprétations qu’aux explications.
Bien que dénué de texte, le livre se lit et se vit avec une intensité folle, et cela grâce au travail impressionnant réalisé par Karine Bernadou – un travail à l’aquarelle, non seulement incroyablement efficace dans sa narration, mais d’une recherche et d’une beauté formelles subjuguantes – on ne plaisante pas!
Quatre ans après Canopée et un détour chez Professeur Cyclope – où sa «série» Hystéria lui a permis de toucher un nouveau public – Karine Bernadou nous revient donc avec Azolla, un livre tout à la fois beau, cru, violent et ambitieux.

Le mot de l'éditeur

Née à Montpellier, Karine Bernadou étudie pendant 4 ans le graphisme à l’école Olivier de Serres. Pendant ses études à Paris, elle découvre le riche terreau de la BD indépendante et certain-e-s auteur-e-s comme Fred, Anna sommer, Dominique Goblet entre autres. Après l’obtention de son diplôme, elle crée avec Lucile Gomez «Desseins», le webzine « des filles qui en ont ».
En 2006, elle remporte le concours « Jeunes Talents », organisé par le festival d’Angoulême, grâce à ses trois planches, «Gâchis». Elle a publié dans les magazines Bang, Ferraille illustré ou encore Fluide Glacial.
Parallèlement à son activité d’auteure de bande dessinée, elle travaille comme illustratrice pour la presse adulte (Terra Eco, Nobrow, Bakchich, CQFD, Vivre plus…) et enfant (Filotéo, Mes premiers J’aime lire, Astrapi, Okapi, Zaza Mimosa, etc…) ainsi que pour l’édition (éditions Milan, Bayard, Syros, Litho, etc.).
En 2007, elle publie son premier album BD chez Sarbacane, La femme toute nue. Son deuxième album, Les croqueuses, est paru en 2008 chez Delcourt.
Au printemps 2011, paraît «Canopée» chez les éditions Atrabile. À la manière d’un conte initiatique, cet album raconte les chemins sinueux d’une jeune femme à la lisière entre le monde de l’enfance et celui de l’adulte.
En 2016, elle revient avec un nouvel album publié aux éditions Atrabile, Azolla, qui raconte de façon muette, à l’aquarelle, l’attente douloureuse d’Azolla la menant jusqu’à la frontière entre rêve et réalité.

Dessinateur :
Karine Bernadou
Scénario :
Karine Bernadou
Coloriste :
Karine Bernadou
Éditeur :
Atrabile
Collection :
non renseigné
Date de parution :
01 Mai 2016
ISBN-13 :
978-2889230457
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...