Jean Harambat, Robert Louis Stevenson Hermiston, T2 : Les quatres frères noirs

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Hermiston, T2 : Les quatres frères noirs

Hermiston, T2 : Les quatres frères noirs

Nous sommes au début du dix-neuvième siècle, dans une Écosse encore passionnément attachée à ses traditions.
En profond désaccord avec son père, le Lord Juge Général Hermiston, Archibald a été contraint de s’exiler sur les terres familiales, dans les landes de la paroisse d’Hermiston. Là, Archie tombe amoureux de la belle Christina, sous le regard bienveillant de sa tante Kirstie, et la méfiance de ses quatre frères.
C’est un amour impossible qui tourne au drame, lorsque qu’Archie comprend que Frank, son « meilleur » ami, installé chez lui depuis quelques temps, a abusé de Christina. Au cours d’une confrontation, Archie fracasse la tête du faux frère sur la pierre tombale du lieu-dit « La Pierre du Tisseur », réputé maudit.
Aux soldats venus lui annoncer la découverte du cadavre de son hôte, il se dénonce spontanément.
À son père venu le voir en prison pour vaguement tenter de comprendre, il ne dit rien : ce « secret n’est pas le mien ». Forcément écarté de l’affaire, le juge Hermiston assiste sur le banc des magistrats au procès de son fils, à qui il a décidé de n’accorder ni aide, ni compassion.
Le verdict tombe, impitoyable : il sera pendu. Kristie, la vieille servante énamourée d’Archie, prend alors les choses en main et motive ses quatre neveux, les poussant à l’action en leur « infectant les oreilles », en piquant leur orgueil : « Où sont les hommes qui galopaient en hurlant dans la lande pour venger leur père, leur frère… ».
Les quatre Frères Noirs, pour sauver leur sœur d’un destin de misère, proclament alors leur vieux serment : « L’enfer retrouvera les siens cette nuit »…

Le mot de l'éditeur

Hermiston fut du fait de son décès, le roman inachevé de Stevenson. Un joyau demeuré méconnu du grand public, que Jean Harambat a adapté dans un premier tome, avant d’en inventer la suite et la fin !
Afin de respecter l’esprit et les intentions du père de L’Île au trésor, il a compulsé nombre de ses notes, sa correspondance avec ses proches et son éditeur, les écrits de ses contemporains. Il a aussi pris contact avec le traducteur et les spécialistes qui ont réalisé la Pléiade de Stevenson, et ont eu l’amabilité de lui confier avec passion, tout ce qu’ils savaient sur le sujet.
C’est avec une liberté stimulante que Harambat s’acquitte de sa gageure et termine avec brio le roman : honneur et aventure sont au rendez-vous !

Dessinateur :
Jean Harambat
Scénario :
Robert Louis Stevenson
Coloriste :
non renseigné
Éditeur :
Futuropolis
Collection :
non renseigné
Date de parution :
04 nov. 2011
ISBN-13 :
978-2754805711
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...