Edika Héroïques loosers

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Héroïques loosers

Héroïques loosers

On ne résume pas un album d’Édika.
C’est d’ailleurs écrit dans le dossier de presse : « ce qui est bien avec les albums d’Édika, c’est qu’ils sont impossibles à résumer ». On ne sait pas si c’est bien, mais c’est comme ça. Lequel dossier ajoute : « Dit-on d’ailleurs INrésumables ou IRrésumables ? »
Excellente question, merci de l’avoir posée.
Mais revenons à nos moutons. Donc, disions-nous, on ne résume pas un album d’Édika. De toute façon, avec lui, à chaque fois c’est la même chose. Dès le premier volume de la série, le titre annonçait la couleur : Debiloff Profondikoum. Tout était dit.
Et depuis, ça ne s’est pas arrangé. Pour peu qu’il aime l’humour absurde et (profondément) débile, le lecteur ne s’en plaindra pas.
Dans ce 33e titre, Édika fait du Édika, soit un savant panachage de situations pleines de nonsense, de dialogues interminables à faire pâlir de jalousie Edgar P. Jacobs lui-même (pour ceux qui ne liraient que du Édika , Jacobs était le créateur de Blake & Mortimer), de chutes qui n’en sont pas et de créatures aux poitrines protubérantes (très).
Et, en prime, il y a même de belles couleurs : du « rouge à la con » et du « bleu ringard » (c’est marqué sur les encriers). Que dire de ce nouvel album ? Il y a un caméléon équilibriste virtuose sur un vélo à une seule roue, un magicien (rapport au caméléon équilibriste), une Renault 4L, un TGV, un type qui cherche à acheter du Viagra dans une boulangerie, une femme nue (c’est une blague : en fait, il y en a plusieurs) et plein d’autres belles choses.
Mais arrêtons-là cette énumération, on dirait la couverture de d’Astérix et Cléopâtre.
Le nouvel Édika ? Comme d’habitude, un véritable chef-d’œuvre dans sa catégorie.
De toute façon, il est le seul à concourir : Édika est inimitable, comme la Suze, mais bien moins dangereux pour la santé.
En d’autres termes, comme dirait Clark Gaybeul, le chat du dessinateur, à la page 43 : « waooof, ça dégage » !

Dessinateur :
Edika
Scénario :
Edika
Coloriste :
non renseigné
Éditeur :
Fluide Glacial
Collection :
non renseigné
Date de parution :
14 Juin 2011
ISBN-13 :
978-2858159581
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...