Étienne Le Roux, Luc Brunschwig La Mémoire dans les poches, T2

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

La Mémoire dans les poches, T2

La Mémoire dans les poches, T2

Voilà plus de trois ans maintenant que Sidoine Letignal a disparu, emportant avec lui l’enfant abandonné par Malika, la jeune sans papier.
Malika, que la police française a expulsée, a dû repartir en Algérie.
Pourquoi Sidoine a-t-il agit ainsi ?
Pourquoi a t-il abandonné sa femme et son fils ?
Où est-il donc allé avec le nourrisson?
Autant de questions restées sans réponse durant toutes ces années.

De son côté, Laurent est retourné vivre chez sa mère, Rosalie. Celle-ci a sombré dans la dépression. Le jeune homme timide est devenu un jeune romancier en vue. Son dernier polar est salué par la critique. Il a même droit à sa première émission littéraire à la télévision. C’est pour lui une occasion inespérée de lancer un appel à d’éventuels témoins, afin de découvrir ce qu’est devenu son père.
Débute alors un voyage qui va conduire Laurent sur les traces du disparu et qui va lever le voile sur bien des mensonges et des oublis faits au sein de sa famille.

Le mot de l'éditeur

Trois ans après la parution de la première partie, saluée par les libraires et la presse, voici le deuxième volet (sur 3) de La mémoire dans les poches, assurément le récit le plus personnel de Luc Brunschwig.
Le dessin d’Étienne Le Roux donne à ce récit poignant le ton chaleureux et intime souhaité par Luc Brunschwig.

En partant à la recherche de son père disparu, Laurent Letignal va découvrir les petits secrets de ses parents, leurs petits arrangements avec la vérité, toutes ces choses qui l’ont conduit à se méprendre sur ceux qu’il croyait pourtant parfaitement connaître et admirait.
Il découvre leurs faiblesses, leurs peurs. Bref, toute leur humanité mise à nue.

Des rires aux larmes par Luc Brunschwig
« Ça doit faire 15 ans qu’un ami, dessinateur pour enfants, me demande de lui écrire une histoire. Enfin une histoire, une comédie… comme je n’en fais pas vraiment. Je finis par construire une histoire où je mets en scène un couple qui ressemble beaucoup à mes parents. Pas que ceux-ci soient follement drôles, mais nous entretenons une relation qui me semble assez, disons, décalée…. Ce couple a un fils, un peu bohème, un peu artiste, qui semble bien incapable d’échapper à leur sphère d’influence, jusqu’au jour où il va tomber amoureux d’une jeune étrangère enceinte d’un autre. Et voilà que ce fils gentil et docile refuse de renoncer à son amour ! Un drôle de drame qui n’avait d’autre but que de tirer sourires et rires.

Puis, mon papa est mort… et l’histoire a pris un autre sens pour moi.
Comme Sidoine, mon papa est parti en laissant tellement de choses que je ne saurais pas de lui, de zones obscures que plus rien sans doute ne viendra éclairer, que ce récit qui aurait pu être distrayant, à pris pour moi une gravité,une consistance, une importance réelle dans mes questionnements.

Ce n’est pas à proprement parlé une histoire autobiographique.
Mais j’y ai mis beaucoup de mes émotions et, quelque part je poursuis à travers ce récit une discussion avec mon papa par-dessus le fleuve des morts, chacun assis sur une des deux rives à combler les blancs de notre histoire. »

Dessinateur :
Étienne Le Roux
Scénario :
Luc Brunschwig
Coloriste :
Jérôme Brizard
Éditeur :
Futuropolis
Collection :
non renseigné
Date de parution :
11 Juin 2009
ISBN-13 :
978-2754800990
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...