Les nouvelles aventures de Liz et Beth

Les nouvelles aventures de Liz et Beth

Bon-chic, bon-genre, chapeaux d'avant-guerre et bas nylon d'après, guêpières froufroutantes ou combinai¬sons de soie sauvage, pudeurs rêveuses jaillies de maga¬zines de mode d'un monde sans pilule mais déjà atomi¬que, Liz et Beth télescopent les Fifties et les visions d'outre média. Elles ont lu SAS et la Comtesse de Ségur, le Grand Meaulnes et Kate Millet.

Jeunes filles, jeunes femmes ou femmes jeunes, le passe-temps des dames et des demoiselles de Monsieur Lévis interpelle notre nostalgie dans les moiteurs chau¬des et crissantes de longues cuisses indémaillables. En osant un voyage initiatique au pays de Lesbos, elles sont les ambassadrices d’une sensuelle féminité.

Les Nouvelles Aventures de Liz et Beth télescopent les époques, les styles et les mœurs. Loin des étalages d'art sexuel, les héroïnes de G. Lévis sont empreintes du charme pervers des illustrations « à l'eau de rose ». Aussi séduisantes à l'adolescence qu'à l'âge mûr, elles sont érotiques à force de pudeurs et finalement moins rétro qu'issues du paradis intemporel des phantasmes.

L'élégance du dessin, la maîtrise parfaite de la continuité graphique des Petites Filles Modèles ou des Aventures de Liz et Beth ne sont pas le résultat de quelque miracle, mais l'aboutissement d'une longue carrière d'illustrateur prolifique.

En effet, depuis les années 1950, quand il faisait ses premières armes avec Calvo, La Bête se meurt, la bête est morte, Gigi et Uderzo, Georges Lévis s'est imposé, en particulier sous le pseudonyme de Sinclair, dans des styles de bandes dessinées et d'illustrations aussi variés que difficiles.

Midinettes et pin-up dans La Vie Parisienne, rêveuses de la presse du cœur dans Ève et Atout Cœur, une publication Dargaud ! scènes historiques pour Histoire Magazine, affiches publicitaires, sous le pseudonyme de John Stark (ne pas confondre avec Johnny), ne représentent qu'une petite partie de son oeuvre d'illustrateur surtout spécialisé dans les livres et albums pour enfants, séries des Babette, des Alice, etc., couvertures et illustrations des best-sellers de la littérature enfantine : Tom Sawyer, Robin des bois, des aventures du célèbre Club des Cinq dans la Bibliothèque rose...

C'est pourtant la bande dessinée qui représente son oeuvre la plus importante. Depuis Thérèsa, La Fille du pirate dans le quotidien Ce Soir, dans les années 1950, il y a entre autres : les adaptations du Bossu et des premiers romans de Jean Bruce pour le Hérisson, Stève Holligan dans L'Intrépide, Mireille dans l'hebdomadaire du même nom, Jack and Jill, tout en couleurs, dans le magazine anglais Tell Me Why, etc.

Vinrent enfin Liz et Beth, imaginées comme un canular, « G. Levis » n'illustrait-il pas un scénario de « de Monage » ?

Le mot de l'éditeur

***Cadeau****************************************************
Dominique Leroy vous offre la lecture complète gratuite de Phyllis en péril.
*******************************************Cadeau**
**********

Dessinateur :
Georges Lévis
Scénario :
Georges Lévis
Coloriste :
Georges Lévis
Éditeur :
Dominique Leroy
Collection :
Vertiges Bulles
Date de parution :
01 nov. 2006
ISBN-13 :
978-2866884031
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires