Clément Baloup Memoires de Viet Kieu, T1 : Quitter Saïgon

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Memoires de Viet Kieu, T1 : Quitter Saïgon

Memoires de Viet Kieu, T1 : Quitter Saïgon

Dans son premier album, Un Automne à Hanoï (en 2004), Clément Baloup racontait quelques moments privilégiés d’un séjour au pays de ses ancêtres à l’occasion d’un stage en école d’art.
Avec Quitter Saigon, il donne cette fois la parole à ses proches (dont son propre père), vietnamiens condamnés à l’exil par les mouvements de l’Histoire, les occupations tour à tour japonaise, française et américaine et la victoire des troupes du Nord.

Des témoignages émouvants portés par des dessins et une palette de couleurs d’une extrême sensibilité. L’occasion de mieux appréhender les sources et raisons de l’exil de ces milliers de vietnamiens réfugiés en France dans les années 1970 et 1980.

Une réédition augmentée d’un 4ème récit sur les boat people et d’un rappel historique. Un ouvrage qui intègre la fort réputée collection Contre-cœur (Kaboul Disco, Dans la Secte...).
Un album poignant et d’une extrême sensibilité.
Prix du Jury oecuménique de la bande dessinée, Angoulême 2011
Prix Melouah-Moliterni, Aubenas 2011

Le mot de l'éditeur

Clément Baloup (né en 1978) entre à l'école des Beaux-Arts d'Angoulême en 1997 et y rejoint la section BD. Ces cinq années en Charente enrichissent tant sa perception que sa pratique de la bande dessinée.
En 2000, il monte avec ses colocataires « La Maison qui pue », un collectif touche-à-tout qui lui permet de publier ses premières planches.

Un éclectisme que Clément Baloup a conservé puisque, outre ses travaux intimistes (Un Automne à Hanoï et Quitter Saigon), ce jeune auteur marseillais a également réalisé les scénarios d'œuvres davantage tournées vers l'aventure : La Vie en Rouge pour Domas (2 tomes parus à La Boîte à bulles) et les très remarqués Chinh Tri (2 tomes parus au Seuil) et Diables Sucrés pour Mathieu Jiro (Gallimard – sélection Angoulême 2010).

Avec Mémoires de Viet Kieu T1,Quitter Saigon (publié puis réédité en version augmentée à La Boîte à bulles), il obtient son premier prix d’importance : le Prix du jury Œcuménique de la bande dessinée, à l’occasion du Festival d’Angoulême 2011.

Dessinateur :
Clément Baloup
Scénario :
Clément Baloup
Coloriste :
non renseigné
Éditeur :
La boîte à bulles
Collection :
contre coeur
Date de parution :
19 août 2010
ISBN-13 :
978-2849531051
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...