Nicolas de Crécy Période glaciaire

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Période glaciaire

Période glaciaire

Dans un futur très lointain et totalement indéterminé, notre continent a été enseveli sous les glaces.
Cet axiome posé, une expédition scientifique s’aventure dans ces contrées gelées, avec l’espoir de retrouver des traces de cette mythique civilisation disparue.
L’équipe est évidemment composée de chercheurs mais aussi de chiens-cochons au remarquable flair « historiologique ». Bien sûr, il va de soi que ceux-ci parlent comme vous et moi (en l’occurence le français), portent des lunettes (parfois noires) et savent skier.
Un jour, émergeant des étendues glacées, tel un grand iceberg à la dérive, un immense bâtiment richement décoré s’offre à la curiosité des membres de l’expédition. Ils pénètrent dans cet étrange lieu et découvrent alors l’impensable : les richesses incroyables de la civilisation préglaciaire. Ils viennent sans s’en douter de pénétrer dans le Louvre, dont les collections sont miraculeusement intactes. Chaque scientifique tente alors de donner un sens aux œuvres afin d’expliquer la civilisation disparue dont ils ne connaissent absolument rien. Ils élaborent aussitôt les plus folles extrapolations. Au moins, ils connaissent le nom du continent disparu : l’Euro. La découverte d’une pièce de monnaie frappée à ce nom, ne laisse aucun doute…

Des tableaux de Delacroix ou de Le Brun, en passant par les figurines d’exécration ou des poteries cyrénaïques, Nicolas de Crécy se fait le guide époustouflant d’une improbable visite au Louvre. Cette malicieuse réflexion sur la culture donne envie de se précipiter dans le célèbre musée pour y découvrir ou re-découvrir, avec un regard nouveau, ses innombrables chefs-d’œuvre.

Le mot de l'éditeur

« Lorsque Fabrice Douar, éditeur au musée du Louvre, m’a contacté pour me proposer de réaliser une bande dessinée qui aurait pour sujet le musée du Louvre, j’ai tout d’abord été étonné qu’une telle institution s’intéresse à la bande dessinée. Je pense que ce rapprochement n’aurait pas été possible, il y a quelques années encore.

Dans un premier temps, pour moi qui ai toujours voulu m’exprimer en étant le plus libre possible, cette proposition m’est apparue très contraignante. En outre, le Louvre est une institution tellement riche, tellement chargée d’histoire qu’il n’était pas évident de trouver un angle d’attaque. Et puis, mes goûts me portent plutôt vers des artistes du XIXe et du XXe siècle, or on sait que les collections du musée s’arrêtent en 1848. Accepter était donc un véritable pari, mais je n’ai pas résisté à l’occasion rêvée de réviser mes classiques et de pouvoir rôder, seul, au Louvre.

Le point de départ de Période glaciaire est venu d’un sentiment que j’ai ressenti en retournant au Louvre : face à la variété des collections exposées, malgré ma formation et mes lectures, je me suis senti complètement inculte ! J’ai donc eu l’idée de créer des personnages encore plus ignares que moi, découvrant le musée dans des milliers d’années. Ils ignorent tout de l’histoire de l’humanité exposée, ils n’ont même pas idée de ce qu’est un musée et ils se promènent dans le Louvre en croyant découvrir une seule et même civilisation à un temps donné.

Sans aucun repère, ils proposent donc des explications complètement décalées, aberrantes, insensées et… erronées.

J’ai vraiment voulu essayer d’imaginer comment des personnes vierges de toute culture, qu’elle soit artistique ou politique, pouvaient interpréter les œuvres exposées… »

Dessinateur :
Nicolas de Crécy
Scénario :
Nicolas de Crécy
Coloriste :
non renseigné
Éditeur :
Futuropolis
Collection :
non renseigné
Date de parution :
13 oct. 2005
ISBN-13 :
978-2754800068
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...