Cati Baur, Malika Ferdjoukh Quatre soeurs, T2 : Hortense

(Pas d'évaluations)
Vous devez être connecté

Intégrer ce titre

À votre blog (Flash) : À votre site (iframe) : Besoin d'aide ?

Acheter la version papier :

Acheter sur Amazon.fr

Quatre soeurs, T2 : Hortense

Quatre soeurs, T2 : Hortense

Hortense, sur SA falaise, tient SON journal intime. Elle y raconte combien c'est dur d'être 1 sur 5, une parmi la multitude, surtout quand cette multitude est composée de :

  • Charlie qui veut tout réparer à la Vill'Hervé et regarder à la dépense au lieu d'épouser Basile le docteur, de vivre à ses crochets et de fêter Noël au foie gras.
  • Geneviève qui ment alors qu'elle ne ment jamais. - Bettina qui est odieuse avec les êtres les plus sensibles de l'univers, à savoir : elle, Hortense, et Merlin Gillespie, le livreur magicien de Nanouk Surgelés, très, très laid à l'extérieur, mais si, si beau à l'intérieur.
  • Et Enid qui a des conversations à bâtons rompus avec son ami Gnome de la Chasse d'eau.

Hortense se demande ce qu'elle va devenir. Architecte de monuments éternels ? Zuleika Lester, du feuilleton Cooper Lane ? Chirurgienne de maladies incurables ? Et si c'était comédienne ? Une idée folle, complètement Saint-Pierre-et-Miquelon, comme dirait Muguette, la locataire malade de la maison voisine. Hortense sait que, pour devenir comédienne, il faut une présence, une voix, de la mémoire, mais surtout de l'entraînement.
Alors elle referme SON journal, elle quitte SA falaise, et elle fonce.

Hortense est le deuxième volet de la tétralogie des Quatre Soeurs qui a reçu le "Prix L - 10/14 ans" (région centre France) 2004.
Il a été adapté en bande dessinée par Cati Baur chez Rue de Sèvres.

Le mot de l'éditeur

Malika Ferdjoukh est née en 1957 à Bougie en Algérie. Ce qui explique le "h" final à son nom (quand on l'oublie, elle a horreur de ça!), et sa collection de chandelles.
Elle vit à Paris depuis sa petite enfance.
Elle a séché quelques films à la Cinémathèque pour suivre des cours à la Sorbonne. On peut dire qu'elle est incollable sur le cinéma américain, ses dialogues fameux et ses distributions pléthoriques, du western au polar noir, mais son genre adoré reste la comédie musicale dont elle est capable de chanter à tue-tête les airs les plus improbables.
Elle écrit des séries pour la télévision.

Cati Baur naît à l’automne 1973 à Genève. Après une maîtrise d’arts plastiques et diverses expériences professionnelles dans la librairie et l’édition, elle se lance en 2005 dans la bande dessinée et l’illustration, sous le pseudonyme de Princesse Capiton notamment.
Depuis, elle a collaboré à différentes reprises avec entre autres les éditions Delcourt, L’école des loisirs, Charette, Robert Laffont, EPM jeunesse, Groupe Bleucom (Toopt’i, Neuf mois magazine), participé à un blog promotionnel pour Freedent, et conçu l’identité visuelle d’une librairie parisienne et différents travaux de graphisme.
on peut voir ici ses travaux de graphisme/illustration et de bande dessinée.

Dessinateur :
Cati Baur
Scénario :
Malika Ferdjoukh
Coloriste :
Cati Baur
Textes :
Malika Ferdjoukh
Éditeur :
Rue de Sèvres
Collection :
Medium
Date de parution :
08 jan. 2014
ISBN-13 :
978-2369810490
Format :
21 cm x 27 cm
Illustration :
Couleurs

Pas de commentaires

Egalement disponible en lecture complète sur digiBiDi.com ...